Site d'informations sur la prospection et la détection de métaux en France et Belgique. Tests et conseils sur les détecteurs de métaux : Fisher, Cscope, tésoro, white's, xplorer, XP, minelab, garret. Venez partager votre passion
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Passion Détection,....... Pour une plus grande convivialité du Forum la présentation est OBLIGATOIRE ... Sans présentation, nous nous verrons dans l'obligation de désactiver votre compte. Un petit bonjour n'engage à rien mais permet de faire connaissance A bientôt
Rejoignez nous
Partenaires

Partagez | 
 

 à faire suivre pas mal non ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADUDM
je creuse, je creuse
je creuse, je creuse


Masculin Date d'inscription : 21/04/2014

MessageSujet: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 15:49

PROJET DE LOI RELATIF AUX PATRIMOINES CULTURELS: UNE GRAVE ATTEINTE AU DROIT DE PROPRIETE



Le Collectif Action Centurion souhaite alerter nos Sénateurs et Députés sur le projet de loi relatif aux patrimoines culturels qui pourrait, s'il est voté, porter gravement atteinte au droit de propriété.

Le ministère de la Culture a déposé un projet de loi volumineux dont l’objectif essentiel est d’assurer la protection du patrimoine national, sous tous ses aspects.

Si le but poursuivi est fort louable, certaines dispositions sont abusives et contraires aux fondements mêmes de notre droit entre autres le droit de propriété inscrit dans la Constitution. Tel est le cas du nouveau régime juridique proposé, qui prône l’appropriation pure et simple par l’État de tous les biens archéologiques mobiliers venus au jour, quelles que soient les circonstances de leur découverte. Ces mesures sont énoncées dans les articles L 541-2 à L 541-7 nouveaux du Titre V relatif à l’Archéologie.

I- LE MOBILIER ARCHEOLOGIQUE CONCERNÉ.

Il s’agit d’une part du matériel recueilli lors de fouilles programmées ou préventives et d’autre part de trouvailles fortuites. Dans le projet de loi, ces deux aspects bien distincts sont habilement confondus, bien que la nature des objets concernés soit très différente.

Le matériel archéologique issu d’une fouille constitue un ensemble cohérent, indissociable pour autant qu’il soit en rapport étroit avec des structures précises et reconnues. Que sa propriété revienne à l’État –ou à la collectivité publique chargée des travaux- n’est pas en soi choquant. Aussi bien sa valeur marchande est-elle insignifiante ou nulle : sans spolier le propriétaire du fonds, il suffit de l’indemniser de façon forfaitaire pour les seuls objets présentant une valeur certaines, selon des modalités à définir.

Il en va tout autrement pour les trouvailles fortuites d’objets isolés, trouvés en dehors de tout contexte significatif et qui ne peuvent avoir d’intérêt scientifique qu’en elles-mêmes.

Dans ce cas précis, l’appropriation pure et simple par l’État au détriment de l’inventeur et du propriétaire du fonds aurait de graves conséquences sur le droit de propriété des citoyens et les effets les plus pervers sur la connaissance et la préservation de ce patrimoine mobilier.

Il importe de mettre en lumière les causes- réelles ou prétendues- d’un tel projet, puis d’en étudier les effets tant sur le plan juridique que pratique.

II- LES CAUSES

Les causes réelles d’un accaparement pur et simple par l’État des trouvailles mobilières fortuites sont essentiellement les suivantes :

1) La première et la plus grave, d’ordre dogmatique, est liée à la conception même de la recherche archéologique pratiquée en France. En effet, sous l’impulsion des milieux les plus intégristes, il s’est avéré que depuis les années 1990, tout a été fait pour transformer la recherche archéologique en véritable monopole d’État d’où sont exclus les chercheurs bénévoles auxquels la moindre initiative est refusée.

Aussi bien les opérations préventives (97% des fouilles) relèvent-elles de l’I.N.R.A.P., établissement public dont seuls les préposés sont admis sur le terrain, tandis que les fouilles programmées, en nombre insignifiant, n’accueillent qu’une proportion infime de non- professionnels . Dans un tel contexte, l’existence même de trouvailles dites fortuites devient gênante et leur déclaration inopportune, puisqu’elle laisse une certaine importance aux particuliers qu’il convient d’éliminer.

2) Une seconde raison entre en ligne de compte. Les services régionaux d’archéologie administrative (S.R.A.), simples rouages des D.R.A.C., emploient un personnel de plus en plus bureaucratisé qui n’est guère en mesure d’assumer les conséquences des déclarations légales ni surtout la gestion scientifique des dépôts qui peuvent s’ensuivre . À défaut des compétences ou des moyens nécessaires, il advient souvent que des objets ou des trésors monétaires déclarés et déposés dans certains S.R.A. stagnent pendant des années –ou plutôt des lustres- sans être convenablement étudiés et ne soient pas restitués dans le délai légal à leurs propriétaires légitimes qui se trouvent ainsi spoliés. Les exemples de telles carences sont nombreux.

3) Une troisième raison, qui pourrait être majeure, est liée à l’impécuniosité des collectivités locales et des services de l’État, lorsqu’il s’agit de racheter à un particulier une trouvaille sur laquelle l’Administration exerce son droit de revendication. Faute de moyens financiers, l’appropriation des objets par l’État est un palliatif pas forcément efficace et en tout cas peu reluisant.

La cause officiellement évoquée est bien sûr l’intérêt général que l’État croit pouvoir préserver en s’accaparant, une fois de plus, un bien privé actuellement partagé selon l’art. 716 du Code Civil entre l’inventeur ou le propriétaire du sol, ou attribué en totalité à ce dernier s’il en est lui-même l’inventeur.

La justification pseudo-juridique d’une telle spoliation des propriétaires par l’État est purement arbitraire : le Gouvernement estimerait en effet que « s’agissant de biens dont le propriétaire n’avait pas connaissance avant la mise à jour, il ne peut se prévaloir à leur égard d’aucun droit de propriété », nonobstant la présomption légale instituée par l’art. 552 du code Civil. Ainsi, le propriétaire d’un sous-sol où se révélerait l’existence d’une marnière ou d’une gravière dont il ignorait la présence en achetant le terrain serait privé de son droit d’exploitation, au même titre que de la possession d’une hache néolithique en silex trouvée fortuitement dans un sillon de labour…

III- LES EFFETS

L’appropriation pure et simple par l’État ne résoudra aucunement les questions liées à la connaissance, à l’étude et à la conservation des trouvailles fortuites d’objets mobiliers.

Dans le régime actuel, les propriétaires de ces trouvailles fortuites doivent les déclarer dans les conditions prévues par les art. L-531-14 à L-531-16. L’État dispose d’un délai de cinq ans pour étudier les objets, puis doit les restituer aux propriétaires légitimes sauf à exercer une revendication moyennant une indemnité.

La démarche essentielle réside bien sûr dans la déclaration initiale de l’inventeur et/ou du propriétaire du sol, réputés connaître la loi et la respecter par civisme ou par intérêt scientifique, mais avec au final la perspective de récupérer leur Bien.

Quoique la politique actuelle n’encourage guère une telle démarche, cette procédure donne encore lieu, parfois pour des trouvailles fort importantes, à des déclarations légales dont l’exploitation n’est d’ailleurs pas toujours assurée. Priver les inventeurs et propriétaires fonciers de leurs trouvailles sans aucune récompense ni indemnité, aurait pour effet immanquable de tarir définitivement la procédure de déclaration. En d’autres termes, les trouvailles fortuites d’objets mobiliers seraient occultées tant que planerait la menace d’une spoliation par l’État.

En outre, la situation, même pour les autorités gestionnaires, deviendrait inextricable du fait que la notion juridique des « objets mobiliers » auxquels fait allusion l’art. 531-14 du Code du Patrimoine est inconsistante, car elle dépend en pratique d’appréciations subjectives au sein d’administrations plus ou moins compétentes. L’État serait-il réputé propriétaire d’objets de plus de cent ans d’âge retrouvés dans les jardins ou les maçonneries de demeures anciennes restées dans les familles ? De tels exemples aberrants abondent en tous domaines.

Bref, l’État ne saurait à l’avance se déclarer propriétaire de plein droit de biens mobiliers innombrables dont la nature et les caractères objectifs n’auraient pas fait l’objet d’une définition légale et bien délimitée, puisqu’il s’agit là d’une disposition restrictive du droit de propriété donc de liberté individuelle. Autant dire qu’une loi confiscatoire des trouvailles fortuites d’objets mobiliers serait radicalement inapplicable, irait même à l’encontre du but recherché et ne ferait qu’encourager le développement de marchés illégaux, toujours au détriment de la Communauté scientifique européenne.

***

En conclusion, la solution souhaitable du problème des trouvailles fortuites passe par une étroite collaboration , sur tous les plans, de l’État avec les personnes concernées et non par des régimes d’exclusion assortis de mesures confiscatoires aussi généralisées qu’inopérantes.



Collectif Action Centurion pour la Préservation du Patrimoine et du Droit de Propriété

(Ce texte a été adressé par courrier à tous les députés et sénateurs).



Notre plaquette: http://data.over-blog-kiwi.com/0/90/10/ ... imoine.pdf

Le ministère de la Culture a déposé un projet de loi volumineux dont l’objectif essentiel est d’assurer la protection du patrimoine national, sous tous ses aspects.

Si le but poursuivi est fort louable, certaines dispositions sont abusives et contraires aux fondements mêmes de notre droit entre autres le droit de propriété inscrit dans la Constitution. Tel est le cas du nouveau régime juridique proposé, qui prône l’appropriation pure et simple par l’État de tous les biens archéologiques mobiliers venus au jour, quelles que soient les circonstances de leur découverte. Ces mesures sont énoncées dans les articles L 541-2 à L 541-7 nouveaux du Titre V relatif à l’Archéologie.

Le Collectif Centurion
Revenir en haut Aller en bas
sebastien59
suis un ouf de la détection
suis un ouf de la détection
avatar

Masculin Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 33

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 16:07

merci pour cette article ca fait peur tout ça dit donc faut que ca change  combat ggrrr 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 16:25

Salut ADUDM bravo très bien résumé en effet ce n'est pas une loi qui me fera arrêter la pratique de mon loisir mais s'il y avait désormais la moindre crainte dans ce cas terminer pour moi le partage de mes découvertes via YT ou de forum je me mettrais dans la clandestinité tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
sebastien59
suis un ouf de la détection
suis un ouf de la détection
avatar

Masculin Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 33

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 16:34

oui lugh je pense que beaucoup feront ça par crainte  triste 
Revenir en haut Aller en bas
ADUDM
je creuse, je creuse
je creuse, je creuse


Masculin Date d'inscription : 21/04/2014

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 18:06

sebastien59 a écrit:
oui lugh je pense que beaucoup feront ça par crainte  triste 

d'ailleurs beaucoup le font déjà depuis longtemps  mdr 
Revenir en haut Aller en bas
garett
Modérateur
avatar

Masculin Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 54
Localisation : feignies

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 18:11

malheureusement beaucoup sont déjà passer dans le cotés obscure  sourire et c'est vraiment navrant  Sad 
Revenir en haut Aller en bas
supercell
suis un ouf de la détection
suis un ouf de la détection
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/02/2014
Localisation : nord

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 20:42

Le partage des monnaies ca peut etre bien . et aussi negatif pour notre loisir .. car cela peut permet au detracteur de fourni des preuves sur le soi disant pillage du patrimoine ..
car il n y a pas que des amis qui visite le forum ..
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot
Administrateur
avatar

Masculin Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 32
Localisation : Avesnois

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 21:51

N oubliez pas une chose importante sur le forum
-il faut se présenter
-il faut venir de temps à autre
-les parties sensibles (dans pas celles là !!) sont protégées, on y accède après 5 messages, d'autres parties sont réservées aux membres de l'ARP
Oui nous n'avons pas des milliers de membres car nous faisons une surveillance rapprochée
Je sais qu'au début du règlement du forum, on a trouvé cela un peu dur ..... mais c'est ça aussi qui vous protége

Comment vérifier tout cela ??? regardez en invité (sans vous connecter) ce que vous pouvez voir ou ne pas voir

Si cette sélection n'avait pas été faite, nous serions plus de 650 membres sur le forum, nous n'avons gardé que les personnes motivées et passionnées .... les chercheurs d'images, les sous-marins, ou autres .... ne sont pas ici  sourire

_________________


Lancelot président AND.
Revenir en haut Aller en bas
supercell
suis un ouf de la détection
suis un ouf de la détection
avatar

Masculin Date d'inscription : 14/02/2014
Localisation : nord

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 22:04

J ai regarder en invite . il y a juste les photos qui n apparaisse pas ,mais avec les noms et detail donner on peut facilement savoir ce que c est ..
et une fois tu avait bien parler d un texte copier coller retrouver sur un site de happah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 22:29

très intéressant, malheureusement je n'arrive pas à ouvrir le raccourci de la plaquette
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot
Administrateur
avatar

Masculin Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 32
Localisation : Avesnois

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Lun 28 Avr - 22:40

Oui car c etait dans la rubrique "vente et achat" qui est accessible à tout le monde  sourire 

_________________


Lancelot président AND.
Revenir en haut Aller en bas
sebastien59
suis un ouf de la détection
suis un ouf de la détection
avatar

Masculin Date d'inscription : 18/04/2014
Age : 33

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Mar 29 Avr - 12:21

de toute manière il y aura toujours des détracteurs qui seront la pour donner que des coter négatifs quoi que l'on face après ces a nous de montrer le contraire de se qu'il veule croire c'est un loisir, on est pas obliger d'avoir fait des études pour être historien ou archéologue pour s’intéresser a notre histoire
Revenir en haut Aller en bas
dastane593
suis un ouf de la détection
suis un ouf de la détection


Masculin Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 31
Localisation : Valenciennes/douai

MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   Mar 29 Avr - 12:39

sebastien59 a écrit:
de toute manière il y aura toujours des détracteurs qui seront la pour donner que des coter négatifs quoi que l'on face après ces a nous de montrer le contraire de se qu'il veule croire c'est un loisir, on est pas obliger d'avoir fait des études pour être historien ou archéologC'est pas fautue pour s’intéresser a notre histoire

C'EST PAS FAUX mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://jeannoel.bertaud@facebook.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: à faire suivre pas mal non ??   

Revenir en haut Aller en bas
 
à faire suivre pas mal non ??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire suivre un sms
» connerie ou pas ?
» Eenola² - Faire suivre siouplé !
» [AIDE] Portage Orange vers Bouygues et envoie mail
» Courrier passe frontière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Détection :: La Loi concernant les détecteurs de métaux :: Associations pour notre Loisir et notre Défense-
Sauter vers: